mercredi, Déc 13th

Vous êtes ici : Kirghizistan Liberté d'expression Kirghizstan : une femme de 76 ans laissée sans domicile, suite à l’incendie de sa maison

Kirghizstan : une femme de 76 ans laissée sans domicile, suite à l’incendie de sa maison

Kasymbaeva3
Kasymbaeva4
Le 27 avril 2015, trois maisons dans le village de Tcheremouchki (région de Och) ont brûlé.
 
L’incendie a été causé par un réseau de fils électriques défaillant dans l’une des trois maisons. C’est la deuxième fois que Lioudmila Kassimbaïeva perd son domicile et tous ses biens dans un incendie. Elle est âgée de 76 ans et vit seule. 
 
Quand les évènements tragiques de juin 2010 ont débuté, Lioudmila Kassimbaïeva vivait dans la ville de Och, rue Tchkalova. Sa maison avait été alors prise pour cible lors des violences et des affrontements interethniques.
 
Lioudmilla Kassimbaïeva se trouve à présent complètement démunie et sans défense. Elle ne bénéficie d’aucune assurance, et n’a aucun moyens de subsistance. Les autorités locales n’ont pour l’instant pas réagi à ses appels. 
 
Lioudmilla Kassimbaïeva demande à tous ceux qui en ont la possibilité de l’aider à reconstruire sa maison. En premier lieu, il faudrait construire le toit, poser les fenêtres et la porte, installer le système de distribution d’eau et d’électricité. Ses voisins et des défenseurs des droits de l’homme se sont engagés à s’occuper des abattis. 
 
L’Association des Droits de l’homme en Asie centrale demande au maire de la ville de Och, Kadyrbaïev Aïtmamat Tentibaïevitch, d’octroyer de l’aide à Lioudmilla Kassimbaïeva, sans famille, et à ses voisins qui ont également soufferts de l’incendie.