15
Mer, Juil

Top Stories

Grid List

Le collectif de l’Association Droits de l’Homme en Asie Centrale présente ses sincères condoléances à notre collègue Leïla Nazgoul Seïitbek, à l’occasion du décès de sa mère - Onol Bektourova, qui s’est éteinte le 19 janvier 2020 (en Autriche) à l’âge de 79 ans au terme d’une maladie.

Veuillez croire à nos sentiments de profonde sympathie

Les Organisations Non Gouvernenmentales (ONG) Transparency International France (TI-F), Sherpa, l’Association Droits de l'Homme en Asie Centrale (AHRCA), International Partnership for Human Rights (IPHR), lnternational State Crime Initiaitve (ISCI), Uzbek Forum for Human Rights (UFHR) , et le Civil Forum for Asset Recovery s'inquiètent vivement de l'opacité des négociations franco-ouzbèkes pour la restitution des « biens mal acquis » de Gulnara Karimova, fille de l’ancien-président, à l'Ouzbékistan. Ces préoccupations portent tant sur l’absence de garantie quant à la supervision du processus de restitution par les autorités françaises que sur le manque de transparence quant au déboursement et au suivi des fonds en Ouzbékistan.

Le 7 septembre 2018 s’est déroulée à Paris la seconde audience judiciaire portant sur la plainte pour la défense de l’honneur, de la dignité et de la réputation touchant son activité, formée par Nadejda Atayeva - Présidente de l’Association Droits de l’Homme enAsie Centrale (France), à l’encontre de Mutabar Tadjibaeva, dirigeante de l’Association de Défense des Droits de l’Homme « Le club des cœursardents » (France).

La présidente de l'Association Droits de l'Homme en Asie Centrale (AHRCA) Nadejda Atayeva a porté plainte pour défendre son honneur, sa dignité et sa réputation professionnelle contre Mutabar Tadjibayeva, leader de l'organisation « Club des cœurs ardents » (France)

RÉSEAUX SOCIAUX

S'abonner

Vous pouvez recevoir nos messages maintenant.
Entrez votre adresse email: