12
Mer, Aoû

Amnesty International, l’Association Droits de l’Homme en Asie Centrale (AHRCA), Human Rights Watch, le Partenariat international pour les droits de l’homme (IPHR) et le Comité Helsinki de Norvège font part de leurs vives inquiétudes quant aux allégations selon lesquelles Rachitjon Kadirov, ancien procureur général d’Ouzbékistan, et ses 12 co-accusés ont été torturés et ont subi d’autres formes de mauvais traitements après avoir été placés en détention par le gouvernement.